Ma vie revue et corrigée par l'auteur (Les Grands auteurs) (French Edition) pdf epub fb2

Ma vie revue et corrigée par l'auteur (Les Grands auteurs) (French Edition) by Christiane Rochefort pdf epub fb2

Ma vie revue et corrigée par l'auteur (Les Grands auteurs) (French Edition) Author: Christiane Rochefort
Title: Ma vie revue et corrigée par l'auteur (Les Grands auteurs) (French Edition)
ISBN: 2234006813
ISBN13: 978-2234006812
Other Formats: txt mbr mobi lrf
Pages: 359 pages
Publisher: Stock (1978)
Language: French
Category: Literature & Fiction
Size PDF version: 1366 kb
Size EPUB version: 1385 kb
Subcategory: Foreign Language Fiction




Je me souviens quand les blés montaient jusqu'au ciel, et avaient des bleuets. Je me souviens quand la Bretagne était en. France. Je me souviens du Cocher, du Lion assis et de la Grue qui vole les ailes étendues, de Véga de la Lyre, de Regulus, coeur de Lion. De Bételgeuse, Rigel, des trois Rois Mages et des Reines de Sabbat, et d'Antarès de l'autre côté du ciel. Et de trois Croix du Sud. Je me souviens quand je n'ai jamais réussi à trouver mon amphi. Je me souviens quand de Gaulle a rendu l'essence aux français. Il y a des années entières dont je ne me souviens plus. Je me souviens de France-Musique quand il y avait de la Musique, jusqu'en octobre 77. Je me souviens quand on est partis pour le Québec, et qu'on n'est jamais arrivés. Et quand on est arrivées et on ne voulait plus repartir. Je me souviens du château de Versailles : vraiment pas la peine d'en faire un tel plat. Je me souviens du mépris : "Ils ont troqué le biniou contre le pain de plastique" (le commentateur à la radio). Je me souviens de Norman Morrison. Je me souviens de la Gare Montparnasse. Ça me rappelle qu'il est temps que je commence à me souvenir de la Gare de Lyon. Je me souviens quand j'ai vu cinq roues à la Grande Ourse. Je me souviens quand ils ont vaporisé au défolliant (réf. Viêt-Nam, Seveso) les champs de canabis au Mexique, en juillet. Merci pour les paysans environnants. Je me souviens que la Gaule était couverte de forêts. Je me souviens quand Paris n'était pas à droite. Je me souviens de mes premières chaussettes. Je me souviens de l'arrivée des martinets, tous au même moment, tous du sud-est, en grands triangles étirés, au crépuscule. Nous étions sur les remparts de Jaffa, et nous pleurions, parce que c'était vraiment la vie. (Extraits)